Experte en la matière



Valeur biologique

Valeur biologique

Nous avons vu la nécessité d’un apport suffisant en protéines, en particulier pour maintenir la masse musculaire et donc le métabolisme basal dans le cas d’une diète hypocalorique. Vous savez aussi maintenant qu’une protéine est constituée d’acides aminés.

Protéine et acides aminés

On distingue :

  • les acides aminés non essentiels : alanine, arginine, asparagine, aspartate (acide aspartique), cystéine, glutamate (acide glutamique), glutamine, glycine, histidine, proline, sérine et tyrosine
  • les acides aminés essentiels : isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine

Les huit acides aminés essentiels ne sont pas synthétisables par l’Homme et sont apportés par l’alimentation. La proportion des acides aminés varie en fonction de la source protéique : ainsi les produits céréaliers sont pauvres en lysine et les légumineuses en méthionine.

Qualité d’une protéine

Les acides aminés sont utilisés pendant la synthèse protéique et pour compenser les pertes en azote. Or, l’absence ou la faible disponibilité d’un seul acide aminé suffit à ralentir ou même à bloquer l’ensemble des synthèses protéiques.

Il apparaît donc que toutes les protéines ne sont pas équivalentes pour remplir les besoins : la qualité d’une protéine, c’est l’efficacité avec laquelle cette protéine satisfait au besoin en acides aminés et en azote.

Valeur biologique

La valeur biologique est une mesure de la qualité d’une protéine. Plus une protéine contient des acides aminés dans une proportion optimale pour le besoin humain, meilleure est sa valeur biologique.

D’une façon générale, les protéines de sources animales ont une valeur biologique élevée, tandis que celles des sources végétales ont une valeur moyenne. Nous vous renvoyons à la table des valeurs biologiques pour le détail. En combinant des sources protéiques différentes au cours d’un même repas, les acides aminés peuvent se compléter et la valeur biologique augmenter en conséquence.

Mise en pratique

Depuis la section “Comment mon corps fonctionne ?”, vous faîtes attention à vos apports protéiques quotidiens : félicitations ! Continuez à le faire, mais pensez à varier vos sources, en particulier en associant au cours d’un même repas une source végétale et une source animale ou des légumineuses avec des céréales : de cette façon, vous garantissez une meilleure utilisation de vos apports.

Exemples
AlimentSourceValeur biologique
1 steak hachéanimaleélevée
2 œufsanimaleélevée
2 portions de rizvégétale (céréale)moyenne
1 portion de lentillesvégétale (légumineuse)moyenne
1 portion de riz + 1 portion de maïsvégétale (céréale) + végétale (céréale)moyenne
1 portion de lentilles + 1 portion de pois chichesvégétale (légumineuse) + végétale (légumineuse)moyenne
1 portion de riz + 1 steak hachévégétale (céréale) + animaleélevée
1 portion de lentilles + 1 steak hachévégétale (légumineuse) + animaleélevée
1 portion de riz + 1 portion de lentillesvégétale (céréale) + végétale (légumineuse)élevée
AlimentSourceValeur biologique

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

France
MINE 91
Le 12/08/2015 - 19h19

votre site est très instructif ! reste à étudier tout cela,



France
tadalafil
Le 28/02/2017 - 6h06

John anderson might be compared to cialis tadalafil cheapest online for sale vancouver begin along with carter and reagan.